En cours d’impression

Rural Minds : LE VOYAGE D'ANDREA - L'HISTOIRE D'UNE SOCIÉTÉ SANS STIGMATISATION

Je n’allais pas à l’école – au lieu de cela, j’étais pris dans un cycle de consommation d’alcool, de drogues et d’influences négatives. Je me suis rendu compte que je faisais fausse route et j’étais déterminé à changer. J’ai donc décidé de prendre un nouveau départ et de quitter ma maison de Sudbury, en Ontario, pour m’installer sur l’île de Vancouver, où vivait ma mère. Cela a marqué le début d’un chapitre transformateur dans ma vie.

lds society : Boîte à outils pour le langage inclusif de la Stigma-Free Society

Nous sommes très fiers d’avoir travaillé avec la Stigma Free Society pour contribuer à une ressource fantastique, le glossaire Stigma-Free. Il permet de comprendre les types de langage à utiliser lorsqu’on se réfère à une personne appartenant à une communauté ou à une catégorie d’identité spécifique.

times colonist : Une association caritative tire la sonnette d'alarme en cas d'escroquerie aux sacs réutilisables

La Stigma-Free Society, une organisation caritative basée à Victoria qui propose des outils pédagogiques sur la stigmatisation aux éducateurs et aux familles, a rendu publique cette semaine une mise en garde à l’intention des organisations à but non lucratif et du monde des affaires contre l’escroquerie perpétrée par une société qui se fait appeler Konect Media.

cowichan valley citizen : Le QMS de Duncan obtient la désignation "Stigma-Free" (sans stigmatisation)

Changer les attitudes de la société pour créer une zone de sécurité pour les élèves, le personnel et les parents de la Queen Margaret’s School est devenu l’objectif du Stigma-Free Club, qui a ainsi obtenu la désignation officielle de « Stigma-Free School » de la Stigma-Free Society of BC.

shoutout arizona : Rencontrez Andrea Paquette, présidente et cofondatrice

La Stigma-Free Society est une organisation caritative canadienne enregistrée qui s’engage à créer un monde sans stigmatisation. La Société comprend que les différentes formes de stigmatisation se recoupent souvent, et elle s’efforce de faire tomber les barrières afin de cultiver la compréhension et l’acceptation.

times colonist : La Stigma-Free Society aide à résoudre les problèmes de santé mentale des jeunes

La Stigma-Free Society est passée à un avenir exclusivement virtuel en donnant aux parents et aux éducateurs les outils nécessaires pour aider les jeunes d’âge scolaire et les adolescents à faire face aux problèmes de santé mentale et de bien-être, grâce à une nouvelle boîte à outils en ligne sur la santé mentale des élèves.

l'annonceur de wellington : Open Mind - Un mouvement pour lutter contre la stigmatisation

La stigmatisation est une marque de disgrâce qui met une personne à part. Lorsqu’une personne est étiquetée par sa maladie, elle est considérée comme faisant partie d’un groupe stéréotypé. Les attitudes négatives créent des préjugés, qui conduisent à des actions négatives et à la discrimination.

vancouver guardian : Charitable Choices : Andrea Paquette de la Stigma Free Society

La Stigma Free Society a pour objectif de sensibiliser aux différents stigmates qui existent dans le monde, de développer une compréhension des défis auxquels de nombreuses personnes sont confrontées et d’encourager tout le monde à favoriser l’acceptation de soi et des autres. Nous nous sommes entretenus avec la présidente de la Stigma Free Society, Andrea Paquette, pour en savoir plus.

voyage phoenix : Étoiles montantes : Rencontrez Andrea Paquette

Notre travail prend de l’ampleur au niveau national grâce à la transformation de notre modèle de prestation de services et nous espérons atteindre des sommets internationaux dans les années à venir. La Stigma-Free Society s’engage à promouvoir le bien-être mental et à éliminer la stigmatisation qui entoure si souvent les maladies mentales, les troubles du développement et d’autres circonstances personnelles difficiles. Notre société aide les gens à se prendre en charge en proposant une formation au soutien par les pairs pour les jeunes et les adultes et en sensibilisant les écoles et la communauté à ce sujet.

Nouvelles de BC Gov : La stigmatisation de la santé mentale dans les écoles

Un plus grand nombre d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes bénéficieront d’un meilleur accès au soutien en matière de santé mentale grâce à un investissement visant à développer les programmes Stigma-Free et une boîte à outils spéciale sur la santé mentale.

« La pandémie a durement touché la santé mentale de nombreux enfants, jeunes et familles », a déclaré Sheila Malcolmson, ministre de la santé mentale et des toxicomanies. « Je suis reconnaissant de m’associer à la Stigma-Free Society pour élargir la portée des mesures de soutien en matière de santé mentale pour les jeunes à ce moment critique.

goSolo : combattre la stigmatisation sous toutes ses formes en mettant l'accent sur la santé mentale

Depuis 2010, la Stigma-Free Society est une organisation caritative provinciale canadienne enregistrée qui s’engage à lutter contre la stigmatisation sous toutes ses formes, en mettant l’accent sur la santé mentale. La vision et la mission de l’organisation caritative favorisent les programmes qui cultivent, encouragent et éduquent les diverses communautés à être inclusives et compatissantes par la sensibilisation et la compréhension via l’éducation, le soutien et le leadership.

Notre travail prend de l’ampleur au niveau national grâce à la transformation du modèle de prestation de services et nous espérons atteindre des sommets internationaux dans les années à venir.

globe and mail : Soutien aux agriculteurs

Les habitants des communautés rurales et agricoles présentent des problèmes de santé mentale et des taux de suicide par habitant parmi les plus élevés de tous les secteurs de la société. La stigmatisation des problèmes de santé mentale est également un problème fondamental, exacerbé par le manque de ressources et d’accès à l’aide professionnelle.

L’agriculture est vitale pour la survie de tous. Le revenu agricole est influencé par des facteurs tels que les conditions météorologiques, les mauvaises récoltes et les prix des produits de base. Les agriculteurs et les communautés rurales sont donc soumis à une pression considérable.

folks : Ce "bébé bipolaire" élimine les préjugés grâce à son récit

Après des années de lutte contre les troubles bipolaires, Andrea Paquette (alias Bipolar Babe) a entamé un voyage personnel pour éliminer les stigmates qui entourent les troubles de la santé mentale. Sa propre histoire comprend la manie, la dépression, la psychose et une tentative de suicide – des sujets qui sont souvent jugés sévèrement par la société.

Ce qui a commencé comme quelque chose de très personnel a rapidement gagné du soutien et Andrea a réalisé son rêve de partager son histoire dans les salles de classe. Elle s’est passionnée pour l’éducation des jeunes de sa communauté aux stigmates de la santé mentale et à la manière dont ils affectent la perception que les gens ont d’eux-mêmes et des autres. Tout cela l’a amenée à créer la Bipolar Disorder Society of BC en 2010.

telus : Rencontrez le bébé bipolaire

Après des années de lutte contre les troubles bipolaires, Andrea Paquette (alias Bipolar Babe) a entamé un voyage personnel pour éliminer les stigmates qui entourent les troubles de la santé mentale. Sa propre histoire comprend la manie, la dépression, la psychose et une tentative de suicide – des sujets qui sont souvent jugés sévèrement par la société.

Ce qui a commencé comme quelque chose de très personnel a rapidement gagné du soutien et Andrea a réalisé son rêve de partager son histoire dans les salles de classe. Elle s’est passionnée pour l’éducation des jeunes de sa communauté aux stigmates de la santé mentale et à la manière dont ils affectent la perception que les gens ont d’eux-mêmes et des autres. Tout cela l’a amenée à créer la Bipolar Disorder Society of BC en 2010.

province : Le courage de revenir : Andrea Paquette a parcouru un long chemin depuis les profondeurs de sa maladie.

Les troubles bipolaires non traités d’Andrea Paquette l’ont amenée à s’imaginer en première ministre du Canada avant de la plonger dans l’incapacité de prendre une douche et d’avaler un flacon de pilules pour tenter de se suicider.

Ces expériences et d’autres depuis qu’elle a été diagnostiquée il y a 13 ans font partie du parcours de cette femme de Victoria qui s’épanouit tout en gérant sa maladie et qui montre aux autres comment ils peuvent le faire aussi.

Citynews 1130 : La boîte à outils de la Colombie-Britannique sur la santé mentale vise à faciliter la transition vers le retour à l'école dans le contexte du COVID-19

Alors que la plupart des étudiants de Colombie-Britannique retournent en classe cette semaine, dans un contexte de quatrième vague de la pandémie de COVID-19, la
Stigma-Free Society
propose une boîte à outils sur la santé mentale pour faciliter la transition.

La boîte à outils est une
ressource en ligne
accessible non seulement aux élèves, mais aussi aux éducateurs, aux conseillers scolaires, ainsi qu’aux parents et aux tuteurs.

« La boîte à outils de la Stigma-Free Society propose diverses ressources téléchargeables, des plans de cours et des tonnes d’informations pour aider les gens à rester en bonne santé mentale », explique la présidente de la société, Andrea Paquette. « C’est une façon assez innovante et étonnante de créer un apprentissage social et émotionnel pour ces jeunes, et de les aider à gérer leur santé mentale ».

insubmersible : Nous pouvons tous vivre une vie extraordinaire : L'insubmersible Andrea Paquette En vedette

Je m’appelle Andrea et je suis connue sous le nom de Bipolar Babe. C’est toute une histoire qui m’a valu ce surnom accrocheur et qui a commencé en 2004. Mes défis personnels passés sont toujours au premier plan de mon esprit et ils forment une histoire que je raconterai aux autres jusqu’à la fin de ma vie dans l’espoir qu’ils y trouveront quelque chose qui les encouragera à aller de l’avant. Je veux que les gens soient assurés que les périodes les plus difficiles peuvent toujours s’inverser et qu’aucune situation n’est jamais désespérée.

À l’âge de 25 ans, je suis arrivée à Ottawa, en Ontario, avec mon diplôme de sciences politiques en poche, pour poursuivre mon rêve de travailler à la Chambre des communes et de faire la différence sur la scène politique de mon pays. Cependant, ce n’est pas un emploi et une vie de rêve qui m’ont conduit à Ottawa, mais bien un trouble bipolaire.

surrey now-leader : Les écoles du Surrey mettent à l'essai une "boîte à outils sans stigmatisation" dans le contexte de la pandémie de COVID-19

Le district scolaire de Surrey est le premier au Canada à tester la nouvelle boîte à outils en ligne COVID-19 de la Stigma-Free Society.

Cette ressource s’adresse aux élèves de la quatrième à la douzième année, ainsi qu’aux parents et aux éducateurs, afin d’aborder la question du bien-être des jeunes pendant la pandémie.

Selon le district, il a été développé avec des experts en santé mentale, des professeurs et des psychologues.

vancouver sun : Un défenseur de la santé mentale en C.-B. recherche des adolescents LGBTQ pour partager leurs histoires de résilience

La Stigma-Free Society recherche des jeunes de la communauté LGBTQ2S+ pour qu’ils racontent comment ils ont surmonté la stigmatisation. Ces témoignages feront partie d’une vidéothèque qui sera intégrée à la nouvelle boîte à outils en ligne sur la lutte contre la stigmatisation, qui sera disponible en 2020.

Andrea Paquette, présidente de la Stigma-Free Society, partage l’histoire de sa vie avec le trouble bipolaire afin d’aider les autres et de s’assurer que personne ne souffre en silence comme elle l’a fait.

Restez à l’écoute pour connaître les développements passionnants du nouveau programme de boîte à outils en ligne pour la lutte contre la stigmatisation.

Nouvelles de la baie d'Oak : Victoria s'associe à l'événement "Stigma-Free Zone" ce soir

En partenariat avec la ville de Victoria, la Stigma-Free Society a pour objectif de faire de l’hôtel de ville une zone sans stigmates.

« Je suis enthousiaste à l’idée de dire qu’une fois que nous aurons achevé ce travail – qui est en cours – Victoria sera la première ville à bénéficier de cette désignation », a déclaré le conseiller municipal. Jeremy Loveday. « C’est vraiment important pour la ville, car cela permet d’éliminer la stigmatisation et de promouvoir la santé mentale et le bien-être de la communauté.

Un événement communautaire intitulé  » Stigma-Free Zone  » aura lieu ce soir (20 mars) de 18 h à 19 h 30 dans la salle Garry Oak du centre communautaire Fairfield, situé à côté de l’école primaire Sir James Douglas.

victoria news : L'école communautaire Spectrum devient la première école de la zone sans stigmatisation à Victoria (Colombie-Britannique)

Un groupe d’élèves de la Spectrum Community School cherche à faire du lycée la première « zone sans stigmatisation » de l’île de Vancouver.

Le tout nouveau Spectrum Philanthropy Club, un groupe composé principalement d’élèves de 12e année, a invité Robyn Thomas, de la Stigma Free Society , à donner le coup d’envoi de l’initiative mercredi matin dernier.

Mme Thomas s’est adressée à quelque 300 étudiants de Spectrum dans la salle de théâtre pour leur parler de sa propre histoire en matière de santé mentale, du fait qu’elle a surmonté le syndrome de stress post-traumatique, et de ce qui peut être fait pour briser certains stigmates liés à la santé mentale, ainsi que tous les stéréotypes négatifs, a-t-elle déclaré.

« Nous travaillerons avec l’école tout au long de l’année pour l’aider à devenir une zone exempte de stigmatisation », a déclaré Mme Thomas.

Parlons de la cloche : Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (CAMIMH) - Les visages de la maladie mentale

Andrea Paquette: Après avoir beaucoup souffert de ses troubles bipolaires, Andrea s’est fait aider et a décidé d’inspirer les autres à partager leurs histoires personnelles en créant un site web. Avec le lancement du site web, elle a créé des programmes de soutien et d’impact et a fondé la Bipolar Disorder Society of British Columbia, qui s’appelle maintenant la Stigma-Free Society. Andrea encourage les autres à changer leur attitude à l’égard des maladies mentales en expliquant que si les gens peuvent souffrir d’une maladie mentale, ils ne sont pas pour autant définis par leur état.

Bipolar Magazine : BP Hope Blogger - Andrea Paquette

Andrea est blogueuse sur Bipolar Magazine, BP Hope, alors n’hésitez pas à consulter son blog et à faire des commentaires. Les blogs traitent d’histoires personnelles, de problèmes de bipolarité et de sujets liés à la santé mentale.

réseau cfnr : Andrea Paquette en visite dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique

« La Stigma-Free Society est un organisme de bienfaisance canadien enregistré qui a conçu des programmes d’éducation sur la stigmatisation, en mettant l’accent sur la santé mentale et le soutien par les pairs pour les personnes confrontées à des problèmes de santé mentale.

Cet après-midi, la Bipolar Babe s’est rendue à l’école catholique St. Veritas pour s’entretenir avec des élèves de la 7e à la 9e année.

Dans le Nord-Ouest, il peut être difficile de trouver un soutien en matière de santé mentale et Mme Paquette estime qu’il est important de sensibiliser les communautés rurales.

les combattants de la stigmatisation : Avec Andrea "Bipolar Babe" (bébé bipolaire)

« Je suis passionnée et extrêmement impliquée dans l’engagement en faveur de la santé mentale au sein de ma communauté. J’ai lancé www.bipolarbabe.com en mai 2009 et j’ai créé un logo avec un artiste talentueux intitulé « Bipolar Babe : Stomping out Stigma ». Ensuite, j’ai conçu et distribué des cartes postales « Bipolar Babe », sur lesquelles on peut lire « Creating a World of Understanding, Empathy, and Acceptance for Those that Have a Mental Health Condition » (Créer un monde de compréhension, d’empathie et d’acceptation pour ceux qui souffrent d’une maladie mentale).

Telus : Le conseil communautaire de Victoria accorde 20 000 $ à la Bipolar Disorder Society of BC

Remerciements à TELUS Volontaires du Grand Victoria.

BP Magazine pour les personnes bipolaires - This is Me

Andrea Paquette en vedette dans le magazine BP.

Healthplace.com engage Bipolar Babe en tant que nouvelle blogueuse sur la stigmatisation

Andrea Paquette, alias Bipolar Babe, blogue maintenant sur www.healthyplace.com et est très enthousiaste à l’idée de lutter contre la stigmatisation.

Times Colonist : Une adolescente de Victoria parle de son combat contre la bipolarité

Dix minutes après avoir parlé du trouble bipolaire, Jamie van Gessel tremble encore. Il faut du courage à un adolescent pour s’exprimer publiquement avec un micro au milieu de Victoria sur n’importe quel sujet, sans parler de la maladie mentale.

La semaine de sensibilisation aux maladies mentales

À mon arrivée à Ottawa, j’ai noué des liens avec mes collègues politiques, je me suis fait de nouveaux amis et j’ai commencé à m’établir dans un endroit que j’appelais alors mon chez-moi. J’aimais Ottawa, mais les choses ont soudain changé.

georgia straight : La santé mentale au cœur de l'actualité

Andrea Paquette décrit son ancienne personnalité comme une dure à cuire. À 16 ans, ce natif de Sudbury, en Ontario, avait abandonné ses études secondaires, buvait et fumait beaucoup, et se dirigeait vers une voie « destructrice ».

la lettre d'information de junie : Bipolar Babe : L'histoire d'une femme remarquable

Cette semaine, j’ai la joie et le privilège de présenter Andrea Paquette, plus souvent connue sous le nom de Bipolar Babe. Si vous vivez à Victoria et que vous vous déplacez dans les milieux de la santé mentale, vous avez sans aucun doute rencontré son nom, en particulier dans les domaines de la jeunesse, de la santé mentale et du rétablissement.

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website